Pourquoi le Singapour n’interdit pas la crypto-monnaie ?

Pourquoi le Singapour n’interdit pas la crypto-monnaie ?

Alors que les grandes puissances de l’Asie du Sud-Est, comme le Japon, la Chine, et la Corée du Sud, renforcent leur réglementation face au crypto-monnaie, le gouvernement du Singapour lui a opté, par le billet de son vice premier ministre pour une période d’observation plus large. Selon lui, il serait encore trop tôt pour apprécier et interpréter l’impact de l’utilisation de la crypto-monnaie sur le système financier à Singapour.

Des transactions qui n’exposent pas le marché à des risques systémiques

A l’heure actuelle, le volume de transactions dans le trading de la crypto-monnaie est encore  peu significatif. De même que la nature de ces transactions. De ce fait, Singapour a jugé que la sécurité et l’intégrité de son système financier ne sont pas menacées pour le moment. De plus, étant encore en phase expérimentale, il est encore impossible pour l’heure de prédire si la crypto-monnaie va réussir ou non.Contrairement aux régions voisines, Singapour encourage même les acteurs à expérimenter la technologie Blockchain.

Tharman_Shanmugaratnam

Malgré cette politique passive vis-à-vis de la crypto-monnaie, le Vice premier ministre et chef de l’organisme de réglementation, Tharman Shanmugaratnam, a fait savoir que le gouvernement  surveille attentivement les risques de blanchiment d’argent et de financement du terroriste par le biais de l’Autorité monétaire de Singapour (MAS). Ainsi, il n’y aura pas de différence dans l’arbitrage d’une infraction lors d’une transaction en monnaie fiduciaire ou en crypto-monnaie. Toutes les institutions financières sont soumises aux mêmes lois qui sont les Lois  LAB/ CFT. Donc, même en absence de réglementation spécifique, l’Autorité Monétaire de Singapour a décidé de ne pas interdire l’utilisation de la monnaie virtuelle. Par contre, il passe au crible toute transaction suspecte pour protéger les investisseurs.

La crypto-monnaie, une option qui peut s’avérer utile économiquement que socialement

Toujours selon le vice-premier ministre Tharman Shanmugaratnam, la crypto-monnaie peut être utilisée sous deux formes. Premièrement, comme moyen de paiement. Deuxièmement, les crypto-monnaies sont des actifs à part entière. Cette deuxième forme d’utilisation est devenue la plus répandue. Singapour juge donc les crypto-monnaies comme potentiellement utiles pour les règlements commerciaux et pour faciliter les paiements en utilisant des technologies sous-jacente sous la forme de ledger distribué ou de Blockchains

singapore_blockchain

Un environnement favorable pour les entreprises de la crypto-monnaie

Les récentes réglementations adoptées par les autres pays de la région d’Asie du Sud-Est ont poussé les entreprises de crypto-monnaie a chercher un environnement plus accueillant. Ce qui a favorisé Singapour à devenir une destination prisée par ces entreprises. Une situation qui conforte l’ambition de Singapour qui, notons-le, aspire a devenir une plaque technologique dans le domaine de la crypto-monnaie. D’ailleurs BITMAIN, l’exploitant des plus grandes sociétés minières de Chine, prévoit d’ouvrir un siège régional à Singapour suite aux répressions réglementaire du gouvernement Chinois vis-à-vis de la monnaie virtuelle.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close