A la découverte de Luxcoin, la luciole du blockchain qui se rêve en soleil

A la découverte de Luxcoin, la luciole du blockchain qui se rêve en soleil

Fiat Lux ! – Et la lumière fut !

Créé en 2017 par des anonymes, paradoxe d’une monnaie qui tient son nom du grec signifiant ‘’Lumière’’, le Lux ambitionne d’illuminer la Blockchain, accaparée désormais par des cercles occultes.

Portés par la hantise de voir leur formidable monnaie tomber dans l’escarcelle de gens de peu de scrupules, les développeurs du Lux n’ont pas procédé à une ICO (initial coin offering), sorte de levée de fonds nécessaires pour financer la finalisation des projets de cryptomonnaie. Ils ont, préférant l’auto financement, fait du ‘’Pré-minage’’ et obtenu 5% des six millions de jetons possibles mis à la vente sur Cryptopia. A l’heure où nous écrivons ces lignes le Lux s’échange contre 25 dollars USD, une opportunité d’investissement eu égard aux propriétés uniques de cette cryptomonnaie.

Luxcore.io, créateur de la monnaie entend porter la Blockchain à son stade ultime d’évolution au moyen de mécanismes faisant de la confiance la nouvelle devise.

Cette confiance, Lux a pour optique de la restaurer entre 3 parties que sont les individus, les sociétés et les gouvernements. Pour se faire, la monnaie s’est fixé trois objectifs principaux.

En premier, il s’agira de reprendre la Blockchain au monde des affaires. Ce derniers via des investissements massifs dans le minage de crypto-monnaies, la rend moins universellement profitable.

Ensuite, Lux va proposer au sein de la Blockchain un ‘’Parallel masternode Network’’ (PMN), un réseau à deux niveaux d’encryptage dédié aux institutions de confiance, vérifiées telles que les banques, les sociétés et les gouvernements et pouvant communiquer avec le reste de la Blockchain.

Pour finir, Lux propose une ambitieuse ‘’navigation privée’’ sur la Blockchain à l’endroits des individus.

Toutes les bonnes recettes de ses prédécesseurs, notamment la Blockchain développée par Bitcoin, les ‘’smart contracts’’ développés par Ethereum, les ‘’Blockchain SmartBridges’’ développés par Ark, ont été reprises par Lux pour le développement de ses outils et la réussite de ses objectifs de départ …

luxecore_io

Lux, cet ami qui nous veut du bien…

Basée sur l’algorithme PHI1612, Lux est une cryptomonnaie anticapitaliste et ‘’pro carte graphique’’ (friendly-GPU en anglais). ASIC-résistant, l’algorithme supportant la monnaie ne peut être minée par les appareils aux coûts prohibitifs servant au minage du Bitcoin, basé lui sur l’algorithme SHA256. L’algorithme Phi1612 entend ainsi empêcher la concentration aux mains d’une poignées d’investisseurs, des ‘’nœuds’’ ou périphériques connectés dédiés aux tâches de minage et de régulation du réseau. Luxcore.io veut au contraire démocratiser le minage de sa cryptomonnaie en encourageant les petites unités familiales constituées à partir de quelques cartes graphiques. Et pour les décider à se l’approprier, l’algorithme présente les taux de rentabilité et de puissance de calcul les plus élevés possibles en même temps qu’une réduction de la consommation en électricité de l’ordre de 10%.

le PHI1612  ne s’arrête pas en si bon chemin et pousse la perfection à proposer des transactions quasi-instantanées, reléguant les autres monnaies à une ère désormais révolue.

Une cryptomonnaie généreuse ( les détails techniques)

Une cryptomonnaie est un jeton électronique (Token) obtenu sur la base de la résolution d’une tâche relative au bon fonctionnement du réseau dédié à sa circulation. Tout périphérique se connectant à la Blockchain d’une crypto-monnaie est appelé ‘’Node’’ et a deux rôles possibles :  

  • Soit il met sa puissance de calcul à disposition du réseau pour la résolution du problème posés par l’algorithme, et devient donc un ‘’mineur’’ et aussi pour le contrôle et la validation des transactions…
  • Ou alors, il se propose d’acheter, de stocker et de revendre selon sa volonté, des jetons.

Dans l’un ou dans l’autre des cas, ces deux types de périphériques entretiennent la circulation monétaire au sein de la banque que constitue la Blockchain, et sont tous deux rémunérés en jetons pour leur implication. Les premiers sont payés en retour sur la base d’une preuve de travail (POW : Proof Of Work) ; Les seconds quant à eux sont payés sur la base de la taille de leur réserve, de l’ancienneté de celle-ci, qui témoignent de leur confiance dans la monnaie, c’est dire que plus longtemps ils gardent leur fortune, plus ils seront payés en retour par la Blockchain sur la base d’une preuve du cumul de devises (POS : Proof of Staking). La rétribution des POS de Lux est à prix fixes.

Lux propose entre autre aux mineurs de gagner jusqu’à 10 Lux pour la résolution d’un bloc (Unité de tâche) et 10 autres Lux pour les tâches de confirmations des transactions. Aux stackers (cumulant les devises), Lux propose 100% de récompense en Lux pour les 100.000 premiers blocs puis 50% par bloc pour chacun des jetons gardés plus de 36H.

 

Pour assurer le bon fonctionnement de son écosystème, Luxcore.io compte sur les ‘’Masternodes’’, des ordinateurs connectés 24/7/365, sans interruption donc, possédant au minimum 16.120 Lux dans leur portefeuille, et servant à la validation instantanée par proximité des transactions.

La cryptomonnaie du tout sécuritaire

Au regard de ses ambitions sécuritaire et réseautique, on ne peut s’empêcher la comparaison de Lux comme étant le ‘’Tor de la Blockchain’’ même si, à la différence de celui-ci il propose une Blockchain dite de navigation publique par opposition à la seconde proposée dite de navigation privée.

Lux embarque deux protocoles d’encryptage sur ses deux réseaux différents communiquant entre eux par des portails appelés LuxGates.

Cette propriété de juxtaposition de deux réseaux est une évolution de la SmartBridge embarquée par la cryptomonnaie Ark.

Le réseau de navigation privée de Lux s’appelle la ‘’Parallel masternode Network’’ (PMN) et dispose de deux couches d’encryptage, par protocoles i2pd (Invisible Internet Project) et SAM (Simple Anonymous Messaging). Le protocole i2pd est reconnu anti-censure et utilisé dans les réseaux peer-to-peer tel que Bittorrent. Ce réseau n’est pas accessible de tout le monde mais seulement de structures autorisées. Lux va proposer notamment aux banques qui sont du nombre des structures autorisées en même temps que les gouvernements et un panel de sociétés, un logiciel propriétaire appelé Luxecore qui se veut une alternative plus rapide, plus sûre et moins chère, au système Swift largement utilisé.

Le second réseau dit public de Lux embarque une seule couche d’encryptage par protocole i2pd.

Le Lux propose de faire directement les transactions depuis son portefeuille sans passer par les Forex, d’où l’intérêt du dernier outil sécuritaire en développement par Luxcore.io : la transaction à signatures multiples. Cet outil consiste en un chiffrement bout à bout (les deux parties d’une transaction chiffrent leurs adresses de portefeuilles par exemple), un chiffrement à un seul bout, un chiffrement de type 1-2 (one-two) pour des portefeuilles cogérés.

A noter que, préférer les Forex au portefeuille de trade Lux, vous fera perdre des Lux de POS.

La mine d’or

Avec un cours à 17$, le Luxcoin est encore abordable, comparativement a sa valeur espéré. En outre son algorithme, la PHI1612 est désormais pris en charge par SGminer, si vous préférez passer par le minage.

Si les fonctions technologiques d’une crypto-monnaie devait décider de son cours, celui du Luxcoin serait largement au-delà de ceux qui ont les faveurs des marchés aujourd’hui.

De plus, avec la Masternode parallèle, cet écosystème de la Blockchain qui a terme, captera la confiance des gouvernements et des banques est certainement appelé à prospérer.

En terme de comparaison pour illustrer le niveau d’importance qu’il pourrait prendre dans les prochaines années.

Le Lux pourrait devenir le prisme à travers lequel les institutions financières et les gouvernements, interagissent avec le reste du monde.

Le gong du réveil

Tout ce qui fait rêver n’a pas encore tout livrer de lui.

Nous sommes forcés de reconnaître que Lux a tout pour devenir une cryptomonnaie prometteuse, mais nous ne savons pas encore l’effet que ses choix technologiques auront sur son cours et sur l’avenir de la Blockchain en général.

Avec la PMN, ce serait la première fois qu’une entité de la Blockchain, offre un partenariat et une porte d’entrée à des institutions dont la Blockchain à ses origines, était censée se défaire du fait de leur formalisme.

En voulant donner aussi sa confiance à ses institutions, la moindre rumeur de collusion, pourrait faire plonger son cours.

Pour finir, l’ambitieuse architecture entourant le projet Lux est toujours en développement comme en témoigne la roadmap de son site ; des fonctions comme celles proposées pour le chiffrement des portefeuilles et des transactions est n’est pas encore implémentées… Toute chose qui devrait tempérer notre engouement pour cette cryptomonnaie.

Partages 0
Share
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
Close