Adena Friedman, PDG du Nasdaq, très optimiste sur l’avenir des crypto-monnaies

Adena Friedman, PDG du Nasdaq, très optimiste sur l’avenir des crypto-monnaies

Lors d’une interview accordée à CNN, la PDG du Nasdaq, Adena Friedman, s’est exprimée sur les crypto-monnaies et la blockchain et a affiché un très grand optimisme quant à l’avenir de ces devises numériques.

Les crypto-monnaies ont un rôle prépondérant dans l’économie du futur

À la question de savoir si les devises numériques joueront un rôle dans l’économie du futur, elle a répondu par un vibrant « oui », ajoutant : « La façon dont elles évoluent et celles parmi elles (les crypto-monnaies) qui seront finalement adoptées, je pense que c’est un débat qui est encore vraiment ouvert. » Elle estime que « l’idée d’un mécanisme de paiement plus mondialisé, plus efficient que ce qui existe aujourd’hui, et qui permet de transférer des devises d’un pays à l’autre, et […] de soutenir l’économie de l’Internet, est la prochaine étape à franchir dans l’univers monétaire ».

support-cryptocurrency

« Elles sont virtuelles, c’est la plus grande chose au sujet des crypto-monnaies… »

La PDG de Nasdaq a décrit le Bitcoin et les crypto-monnaies comme adaptables aux processus de règlement contemporains à tous les niveaux de la société. Elle a déclaré : « Nous payons tous nos fournisseurs de services grâce à ces moyens électroniques de transfert d’argent, et nous ne nous en plaignons pas. Le monde entier est en train de subir des changements en ce qui concerne les paiements et ce sera fascinant de voir où cela nous mène. »

En dépit de son optimisme, Mme Friedman a fait savoir que les incertitudes réglementaires constituent le « problème majeur » des crypto-monnaies. Elle a déclaré à ce sujet : « Les gouvernements sont-ils prêts à les adopter, ou sont-ils toujours en train de les maintenir hors de leur champ de contrôle ? C’est cela la véritable question. »

Des perspectives positives pour la blockchain

En ce qui concerne la blockchain, la PDG du Nasdaq a mis en exergue les perspectives pour plus d’efficacité dans les domaines de la post-négociation et du règlement. « Si nous pouvons rendre le système plus efficace en écourtant les cycles de règlement, cela éliminera beaucoup de risques du système, et les banques n’auront donc plus besoin d’être aussi capitalistiques”, explique-t-elle.

Malgré la possibilité que la blockchain offre de réaliser un gain d’efficacité, Mme Friedman s’attend à ce que les marchés principaux opposent une résistance à l’innovation technologique perturbatrice. Elle déclare : « Sur les marchés établis, il existe de nombreuses technologies intégrées plus anciennes, qu’il faudrait vraiment pouvoir soustraire […] Nous estimons que les premières utilisations de la blockchain se feront sur les marchés les moins régulés, les moins efficaces, sur des marchés sur mesure, afin de la tester, de montrer que cela fonctionne, de démontrer l’efficacité sur le marché privé du Nasdaq, ou sur l’industrie des finances. »

Mais elle réaffirme tout son optimisme en ce qui concerne la blockchain : « Je pense que la technologie est une technologie fascinante et très fiable. Il suffit de s’assurer que toute la communauté l’adopte. »

blockchain

Les crypto-monnaies bientôt échangées par le Nasdaq ?

Lors d’une autre interview diffusée par CNBC plus tôt en avril, Mme Adena Friedman a fait savoir que le Nasdaq est ouvert à la possibilité d’offrir dans le futur des services de change de crypto-monnaies, à la condition que la question de leur réglementation soit résolue.

« Je crois que les monnaies numériques continueront à persister. C’est juste une question de temps pour que cet espace mûrisse. Une fois que vous l’aurez examiné et que vous aurez dit : “Voulons-nous fournir un marché réglementé pour cela ?”, Le Nasdaq l’envisagerait certainement.»

Partages 0
Share
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
Close