Avantages de l’Ethereum

Avantages de l’ Ethereum.

Comme nous l’avons vu, l’ethereum à été présenté par Vitalik Buterin en 2014 et à depuis suscité de plus en plus d’intérêt auprès du public.

Sa technologie est comparable à celle du bitcoin, car elle se sert elle aussi d’une blockchain et applique donc le principe de la décentralisation.

Mais elle dépasse cette technologie grâce à un langage de programmation qui lui est propre et qui permet de concevoir des applications qui seront elles aussi décentralisées.

L’Ether, crypto monnaie

La monnaie engendrée par L’Ethereum, l’Éther à connue un très grand engouement et une croissance très rapide qui au mois de Mai dépassait le milliard de dollars.

A la base l’Ether n’a pas été conçu comme une crypto monnaie, mais devait servir de moyen de paiement facilitant la bonne marche du réseau Ethereum:

En rémunérant ceux qui apporterait leur puissance de calcul au réseau et comme moyen de paiement dans le cadre des “Smart contracts”.

Ethereum a donc engendré une crypto monnaie qui a priori ressemble au bitcoin car toutes les deux basée sur des transactions vérifiées par un réseau et fonctionnant grâce à des preuves de calcul qui permettent de rémunérer les mineurs.

Différences entre le bitcoin et l'Éther

Mais ces deux monnaies ont de nombreuses différences, et ces différences peuvent donner certains avantages à L’Ethereum.

-Le bitcoin a été limité dès le départ à un nombre déterminé de  21 millions d’unités faisant de cette monnaie une monnaie déflationniste.

-L’Ethereum au contraire n’a aucune limite et est donc inflationniste.

-Le bitcoin fonctionne avec des blocs limités à 1MB, servant à éviter de remplir les blocs avec des transactions quasi-nulles pouvant brouiller le réseau.

Mais cette limite réduisant de fait,forcément le champs de possibilités du bitcoin.

-L’Ethereum n’a là aussi aucune limite en MB, mais a une limite de “gaz”, c’est-à-dire du coût requis en Éther pour assurer l’exécution d’une transaction.

Cette limite peut être augmentée au fur et à mesure de la création de nouveaux blocs et ce par le vote des mineurs eux même qui décident ou non d’accroître cette limite.

-Pour miner un Bitcoin il faut environ dix minutes.

-L’Éther se mine en environ 14 secondes, et bien que pour confirmer une transaction les entreprises exigent 30 confirmations pour l’Éther contrairement à une seule pour le bitcoin, le temps requis reste beaucoup plus rapide.

-Les récompenses pour les mineurs de bitcoin sont divisées par deux tous les quatres ans, fixant ainsi la date approximative d’émission du dernier bitcoin à 2140.

-Ce n’est pas le cas de L’Ethereum.

-L’algorithme utilisé pour miner le bitcoin est appelée “proof of work”, qui permet d’éviter des attaques de hackers grâce à sa grande puissance.

-L’Ethereum utilisait jusqu’à présent le même algorithme mais va bientôt passer à un autre du nom de “proof of stake” pour sa nouvelle version “serenity”.

En conclusion, les deux technologies bien que différentes, assurent parfaitement leur rôle de monnaie virtuelle, en oubliant pas que toutes deux ne sont qu’au début de leur développement.

Leur différence réside essentiellement dans les usages qui pourront être faits grâce à ces deux technologies et il est clair que les applications pouvant être réalisées avec la technologie Ethereum ouvrent des perspectives innombrables dans un très proche avenir, lui donnant ainsi une valeur certaine.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close