Le boom des ICO en 2018

Le boom des ICO en 2018

Le marché des ICO est en plein boom.

Au cours des 18 derniers mois, un nombre très important de nouvelles pièces ont vu le jour et le nombre de capitaux levés est en croissance permanente.

À l’origine, ces crypto monnaies avaient pour but de perturber les règles de levées de fonds tout en offrant des alternatives à Bitcoin.

Néanmoins, avec la baisse récente de Bitcoin, beaucoup de ces monnaies virtuelles ont été décrétées comme mortes et cela semble donner raison à l’idée de bulle spéculative.

Pourtant, lorsqu’on y regarde de plus près, on s’aperçoit que cela n’est pas si évident.

bitcoin-price

Le phénomène ICO

Tout d’abord, il faut dire que cette tendance aux ICO est mondiale, bien que certains pays en génèrent plus que d’autres et remportent la Palme de la production d’ICOs.

Sur les marches du podium, les États Unis sont numéro 1, suivis par le Royaume Uni et la Russie.

Ainsi les Etats Unis représentent 16,05% du marché des ICO.

La Grande Bretagne, 10,70%.

Et la Russie 7,69% suivie de près par la Suisse avec 7,02%.

Par ailleurs, les secteurs les plus représentés sont évidemment ceux de la finance, en raison de la nature cryptographique des projets, mais également ceux de la technologie Blockchain.

Ainsi, la finance représente 13% du marché des ICO contre 38% dans le domaine des blockchains.

Quelles tendances pour les ICO en 2018?

De plus, l’année 2017 a été une excellente année pour les ICO.

En effet, le monde entier avait les yeux tournés vers le marché des crypto monnaies, en particulier du fait de la hausse spectaculaire du Bitcoin.

Mais 2018 a très bien débuté.

Plus précisément, mars 2018 a été de loin le meilleur mois pour les ICO et le marché a récolté 2,9 milliards de dollars.

Parmi elles, l’ICO de Telegram, collectant 1,8 milliards de dollars.

Mais aussi le Petro du Venezuela qui a réussi à lever 5 milliards de dollars de fonds avec sa pré-vente le 20 février 2018.

telegram-ico

Les ICO n’ont pas les succès escomptés

Malgré ces très bons chiffres, certains s’inquiètent du manque de succès des projets eux mêmes. Et ces levées de fonds n’ont pas donné les résultats espérés par les investisseurs.

Il suffit de prendre pour exemple le projet Tezos qui a souffert de nombreuses luttes de gouvernance entre ses membres et n’a pas remporté le succès espéré.

En fait, au cours de l’année 2017, 913 projets ont vu le jour, récoltant 5,6 milliards de dollars.Mais 131 n’ont pas survécu, soit 14%. 347 ( 38%) sont resté sans aucunes données publiées. Seules 435, soit 48%, ont remporté du succès.

Tout cela a tendance à inquiéter les investisseurs et cette perception négative des ICO se répercute sur les crypto monnaies dans leur ensemble, ainsi que sur la technologie Blockchain.

tezos

C’est la raison pour laquelle les réglementations se font plus sévères et protègent de plus en plus les investisseurs.

Mais malgré ces réglementations, les ICO ont du mal à tenir leurs promesses en 2018.

Par exemple, les délais affichés ne sont pas respectés et la mise en place des projets prend beaucoup plus de temps que prévu. Cela est dû en particulier aux différentes étapes de vente des ICO.

En revanche, il faut souligner que cet allongement du temps de mise en place n’est pas forcément une mauvaise chose. En effet, selon certaines études, les ICO prolongées peuvent avoir plus de succès.

Les ICO privées et publiques

Une des dernières tendances de l’année 2018, est celle du lancement d’ ICO privées, avant de les ouvrir au public.

Ainsi, pour reprendre l’exemple de Telegram, l’ICO privée a eu un tel succès que l’ICO publique a été annulée.

En conséquence, certains rapports indiquent que 84% des levées de fonds de cette année proviennent d’ICO privées et de pré-ventes.

Telegram-compte-battre-de-nouveaux-records-en-prolongeant-la-durée-de-son-ICO

Vers une évolution des ICO

Il ne faut pas oublier que le monde des ICO est en pleine évolution.

La façon dont les offres sont faites et les jetons eux mêmes, changent.

On parle aujourd’hui de plus en plus des STO: offre de jetons de sécurité, ou encore de DAICO, qui offrent des pièces interactives, ou des modèles de jetons continus.

Ainsi, les STO offrent des jetons qui reposent sur un actif réel, basé sur les bénéfices de l’entreprise.

On se rapproche donc davantage des titres plus traditionnels qui répondent aux exigences de la SEC ( Securities and Exchange Commission ) des États Unis.

Pour beaucoup, ces STO devraient dominer le marché dans un proche avenir. Car ces jetons sont protégés des escrocs et des spéculations de façon électronique.

Les DAICO quant à eux, sont des solutions hybrides entre les ICO et les DAO.

Ils permettent de lever des fonds tout en offrant aux investisseurs des leviers de gestion. Cette nouveauté a été suggérée par Vitalik Buterin, le fondateur de Ethereum.

Ensuite, on trouve les offres interactives de pièces de monnaie.

Il s’agit d’un protocole, lui aussi mis au point par Vitalik Buterin et Jason Teutsch, qui garantit la certitude de l’évaluation et de la participation en même temps.

Enfin, les modèles des jetons continus sont des jetons qui ne connaissent pas de prévente. Ils sont frappés de différentes façons, puis distribués pour les services rendus sur le réseau.

Ethereum « frais de location »

Les escroqueries aux ICO

Il faut reconnaître que parmi les ICOs il y a  souvent des arnaques.

Contre cela, ICObazaar a mis au point un système de notation des ICOs.

Dans leur système, seules 7% des projets reçoivent une note supérieure à 4,5 sur 5.

58% des autres projets obtiennent moins de 4 sur 5.

La raison est dûe au manque d’informations sur l’équipe et l’entreprise, ou à une mauvaise description du produit dans le livre blanc.

“Cela se produit généralement lorsque l’équipe s’empresse de figurer sur les trackers d’ICO, mais n’accorde pas suffisamment d’attention à leur documentation, aux médias sociaux ou à la taille et à la qualité de la communauté soutenant le projet.” Explique ICObazaar.

Mais en réalité, malgré tout, les projets de haute qualité ont augmenté en 2018.

Quel avenir pour les ICO?

Dans ce contexte quel est l’avenir des ICOs?

En réalité, il est clair que les ICOs, comme les crypto monnaies et comme les blockchains, n’en sont qu’à leurs débuts.

Les choses seront certainement amenées à évoluer.

Et les changements seront essentiellement axés sur la sécurité, la fiabilité et la transparence.

Toutefois, ces changements n’auront lieu que dans le cadre d’une réglementation plus stricte, protégeant les investisseurs.

Il est indéniable que ce système, encore nouveau de levées de fonds, est tout à fait prometteur.

Gageons que lorsqu’il sera parfaitement rodé, ce système d’ICO aura encore plus à offrir et connaîtra une croissance très importante.  

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close