Bruxelles accueille un siège d’innovation de la blockchain et des cités intelligentes

Bruxelles accueille un siège d’innovation de la blockchain et des cités intelligentes

Le Japon est après les États-Unis le pays où les cryptomonnaies et la blockchain par extension connaissent le plus de succès. Le Japon est par ailleurs réputé pour être le pays de la Tech, de la robotique. Ce n’est pas donc une surprise que de grands noms de la Tech japonaise aient rapidement reconnu le potentiel énorme de cette technologie qui passe pour être la meilleure découverte du siècle présent.

Fujitsu est l’un de ces grands noms reconnus pour ses semi-conducteurs, ordinateurs et autres. Après avoirs lancé fin 2017 une application permettant d’interconnecter plusieurs blockchain et d’effectuer des paiements d’une blockchain à l’autre, la firme japonaise a le 21 mars dernier procédé à l’inauguration d’un centre d’innovation dédié à la blockchain dans une des capitales européennes.

bruxelles cryptomonnaie blockchain

Bruxelles, capitale européenne de la blockchain désormais

Implanté à Bruxelles, le siège des instances européennes, de l’OTAN et de l’Atomium, le centre d’innovation Fujitsu de la blockchain entend impulser le développement de ladite technologie et son rayonnement à travers toute l’Europe.

Saluant le choix de la firme porté sur la capitale de son pays, Kris Peeters, le vice-premier ministre belge, a déclaré: «La Belgique est l’endroit idéal pour établir un centre  international de compétences tel que le centre d’innovation Fujitsu de la Blockchain. La Belgique est située au centre de l’Europe. De plus, l’économie belge est portée par l’innovation.”

Sur son site, l’entreprise japonaise justifie son initiative par l’intérêt croissant de sa clientèle pour l’impact de cette technologie dans le monde des affaires,  au-delà des services financiers où la blockchain “perturbe déjà largement les modèles économiques”.

Le potentiel de la blockchain sera étudié en rapport de tous les secteurs notamment la logistique, la chaîne d’approvisionnement, les registres publics tels que la propriété immobilière, le vote et les contrats intelligents.

fujitsu bruxelles crypto blockchain

Fujitsu et cités intelligentes

S’il est un domaine où la firme de Minato-ku entend prendre une longueur d’avance, c’est bien la recherche axée sur les cités intelligentes. Le directeur Préventes et Assurances d’affaires pour Fujitsu Benelux (Belgique – Pays-Bas – Luxembourg) Frederik De Breuck  a exprimé lors de l’inauguration la très grande ambition de la firme d’utiliser le pouvoir de la blockchain pour développer les technologies des futures villes intelligentes. « Nous pensons que la blockchain jouera un rôle crucial dans le développement des Smart Cities. Selon la Ligue nationale des villes, plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement dans des zones urbaines, et cette proportion devrait atteindre 66% d’ici 2050”.

Le Centre d’innovation se concentrera non seulement sur la recherche dans le domaine de la blockchain, mais aussi sur les facteurs sociologiques et démographiques, l’ organisation sociétale, le fonctionnement économique et les défis écologiques de la ville de demain. Il soutiendra et encouragera en outre la recherche, le développement et l’innovation tant pour faire passer statut  à la ville de Bruxelles de même que pour d’autres villes, à travers le financement de projets innovants de startups et d’organismes de recherche et le secteur non commercial.

Le vice-premier ministre belge a promis accompagner Fujitsu dans son ambition: “Il est important que tous les niveaux de gouvernement continuent à travailler activement avec des entreprises innovantes pour soutenir le tissu économique global en Belgique.  » a-t-il déclaré.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close