Et si Facebook intégrait Litecoin à sa plateforme ?

Et si Facebook intégrait Litecoin à sa plateforme ?

Il a été révélé récemment que Facebook avait « banni » toute sorte de publicité relative à Bitcoin et autres crypto-monnaies de sa plateforme, alors qu’au tout début du mois de janvier, des rumeurs annonçaient, soit une création de sa propre monnaie cryptographique par la firme de Zuckerberg, soit une future adoption de la crypto-devise Litecoin. Certains éléments feraient penser que tout cela ne constitue pas juste un concours de circonstance.

Facebook « bannit » les publicités liées au crypto-monnaies

Après les états tels que la Chine et la Corée du sud qui ont menacé de réglementer le Bitcoin et les crypto-devises, c’est récemment Facebook qui a décidé de faire de même au niveau de son réseau social qui se retrouve assailli par des publicités en tout genre. A travers un communiqué publié le 30 janvier 2018, la compagnie dirigée par Zuckerberg a annoncé l’interdiction de toute publicité ayant pour but de « promouvoir les produits et services financiers fréquemment associés avec des pratiques promotionnelles trompeuses ou frauduleuses, comme les options binaires, les « initial coin Offering » et les cryptomonnaies »

facebook_cryptocurrency

Facebook justifie cette décision par le fait qu’il souhaite que ses utilisateurs continuent de découvrir de nouveaux produits et services sans pour autant craindre qu’il s’agisse de tromperie ou d’escroquerie. Car comme l’énonce si bien l’entreprise dans son communiqué, « Beaucoup d’entreprises font de la publicité pour des levées de fonds et des cryptomonnaies et n’opèrent pas de bonne foi. »

Toutefois, cette annonce suscite quelques interrogations sur l’intérêt que Facebook a récemment montré au sujet de ces actifs numériques via une déclaration de Mark Zuckerberg en personne affirmant qu’il s’informe sur la technologie qui les sous-tend afin de les « utiliser au mieux » au niveau des services de sa firme.

La théorie d’une future intégration de Litecoin par Facebook

Celle-ci débute par le fait que Charlie Lee, le développeur de Litecoin, ait liquidé tous ses coins de la crypto-devise alors que son cours était en pleine ascension. Et Lee étant l’ancien directeur d’ingénierie de la plateforme Coinbase, son acte avait même suscité des accusations de « délit d’initié » qu’il avait réfutées en expliquant qu’il voulait simplement éviter des conflits d’intérêt. Au cours de cette même période, Coinbase a annoncé le recrutement de David Marcus, le chargé de Messenger au sein de son conseil d’administration. Ce dernier détient une très bonne connaissance en matière de développement d’application de paiement sur mobile grâce à son expérience à PayPal.

Charlie_lee_litecoin

Selon les analyses de Tom Luongo, un analyste économique indépendant, Litecoin possède tous les atouts dont une plateforme comme Facebook voudrait bénéficier. Ayant liquidé tous ses Litecoins, Charlie Lee est actuellement libre de tout conflit d’intérêt et de s’associer avec qui il veut. Et si ce n’est qu’après tous ces événements susmentionnés que Zuckerberg, au début du mois de janvier, fait montre de son intérêt pour les cryptomonnaies, l’on est bien tenté de penser à une future collaboration entre Litecoin et Facebook. La récente annonce de bannissement des publicités liées aux crypto-devises serait alors une manière de rendre cette future coopération plus légitime. Dernière piste pointant vers cette possibilité, un tweet de Charlie Lee annonçant « une énorme surprise inattendue » pour 2018.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close