La gouvernance d’Ethereum, réunion des parties prenantes sans la participation de Vitalik Buterin

La gouvernance d’Ethereum, réunion des parties prenantes sans la participation de Vitalik Buterin

Ces derniers mois, de nombreuses questions ont été soulevées dans la communauté Ethereum. Parmi elles, la question de gouvernance d’Ethereum qui tourne autour de la résistance des ASIC ou le recouvrement des fonds et bien d’autres encore. Au fur et à mesure que le réseau Ethereum continue à s’étendre, que la communauté croît et se diversifie, les défis auxquels fera face la plateforme se multiplieront. Actuellement, il est difficile d’avoir des discussions communautaires sur les sujets délicats, car il n’existe aucun ensemble de valeurs partagées pour guider la discussion. Pour discuter de tout cela, plusieurs groupes de la communauté Ethereum se sont rencontrés.

ASIC

Sommet EIP0, l’engagement pour un plan de gouvernance légitime

Le sommet EIP0 a réuni d’importants acteurs de la communauté Ethereum, notamment Parity, Gnosis, Aragon, et plusieurs autres startups. Lors du sommet, les participants ont pu identifier un besoin de prendre part à la documentation, la compréhension et à l’amélioration de la gouvernance d’Ethereum. Les signataires se sont engagés à soutenir un ou plusieurs de ces quatre points :

  • Travailler sur une déclaration des valeurs partagées d’Ethereum tout en extrayant les attentes originelles du projet et les attentes actuelles de la communauté.
  • Construire et soutenir des logiciels libres pour la collecte des différents signaux et des métriques clés au sein de la communauté Ethereum. Parmi les signaux qui peuvent intéresser : les volumes de transactions, la puissance de hachage, le nombre de contrats…
  • Mettre en place un appel de gouvernance mensuel. Cela commencera par les représentants de chaque groupe.
  • Arranger un deuxième sommet EIP0, en se basant sur le modèle établi et en élargissant les possibilités d’échanges des spectateurs.

Tous les acteurs présents lors du sommet souhaitent que la communauté soit autant que possible impliquée dans la démarche. Les parties prenantes ont énoncé l’importance de travailler sur la légitimité des processus de gouvernance.

« … parvenir à un consensus sur les changements de protocole qui pourrait être nécessaire ne se produira que si nous travaillons en parallèle pour assurer la légitimité de nos processus de gouvernance partagée ».

Cela suggère qu’il faut se méfier des pièges de la tentative d’aboutir à un consensus universel. Durant ces années, le débat sur la mise à l’échelle du Bitcoin s’est prolongé conduisant indirectement à plusieurs forks et des communautés différentes ;.

Les parties prenantes ont sensibilisé la communauté pour la suite des efforts en termes de gouvernance, mais le fondateur d’Ethereum Vitalik Buterin n’a pas eu vent de cette réunion. Sur le réseau social Twitter, il s’est exprimé en ces termes :

« Je n’étais pas à cette réunion ; elle a été organisée sans ma permission ou même mon implication. Et honnêtement, je ne sais pas grand-chose de ce qui s’est passé là-bas ».

Les participants s’étant engagés dans un plan de gouvernance sans l’accord de Vitalik Buterin, nous ne savons pas réellement ce qu’il adviendra. De son côté Vitalik Buterin se focalise sur le nouveau protocole du réseau Ethereum.

EIP0_summit

Ethereum, une future transition en vue

Autre fait important de la semaine pour Ethereum et sa communauté, c’est la publication de la première version du nouveau consensus Casper. Abordé par Vitalik Buterin pendant la conférence de Toronto comme étant l’une des expériences les plus joyeuses d’Ethereum, le futur protocole du réseau Ethereum vient d’être publié. Le développeur de Casper FFG Danny Ryan a récemment posté la version 0.1.0 du nouveau protocole sur GitHub. Cette première version a été mise sur GitHub en vue d’être examinée en profondeur par les clients, les développeurs et les auditeurs.

Lorsque Casper FFG sera appliqué, le logiciel d’Ethereum sera modifié de sorte que les actions entreprises sur la blockchain impliqueront à la fois une preuve de travail (POW) et une preuve de participation (POS). Cette nouvelle combinaison permettra d’éviter les fraudes sur le réseau. Pour mettre à jour le registre du réseau, il y aura un système de vote où les utilisateurs effectueront des dépôts d’Ethereum. En cas de fraude, le dépôt sera perdu.

Aucune date n’est encore prévue pour l’instant, il faut encore que la première version soit auditée. Mais une chose est sûre, un hard fork sera nécessaire parce que Casper ne sera pas compatible avec les précédentes versions d’Ethereum.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close