Comment le gouvernement Coréen a influencé les prix du Bitcoin à son avantage

Comment le gouvernement Coréen a influencé les prix du Bitcoin à son avantage

Le monde des crypto-monnaies est actuellement en pleine effervescence, et on entend quotidiennement des nouvelles concernant celles-ci provenant d’un peu partout dans le monde. De nombreux investisseurs ont été surpris par le virement de bord effectué par la Corée du Sud concernant un potentiel de sévères restrictions  des crypto-monnaies. Cependant l’opposition critique la manière dont l’action a été menée par le gouvernement.

Finalement, la Corée du Sud est pro-Bitcoin

Récemment, les marchés ont chuté en raison d’une prise de position inconnue de la Corée du Sud par rapport au Bitcoin ainsi qu’aux crypto-monnaies en général. La décision du pays a cependant été finalisée, et celle-ci s’est exprimée être favorable pour l’utilisation de la crypto-monnaie au sein de ses frontières. C’est une vague de soulagement chez les investisseurs qui s’ensuivit, car la montée du prix des crypto-monnaies comme le Bitcoin a connu une hausse notable.

L’indécision de ce pays par rapport aux monnaies virtuelles a été utilisée par les différents acteurs du monde financier comme un moyen de donner une image négative aux cryptomonnaies.

Ha Tae Keung grince des dents suite à la décision de la Corée

Tout le monde n’est pas ravi par cette décision du gouvernement Sud-Coréen de valider l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays, et pas toujours pour les mêmes raisons. Le député Ha Tae Keung se trouve parmi ceux qui font la critique de la démarche du gouvernement. Ce n’est cependant pas tellement la décision qui est ici contestée, mais plutôt la manière dont celle-ci a été affirmée. En effet, le gouvernement n’a pas tout de suite déclaré qu’il était favorable pour les Bitcoins et autres monnaies virtuelles.

À la place, il a d’abord décidé de laisser le suspens peser au-dessus de sa déclaration, en informant les journalistes 40 minutes avant qu’ils allaient enfin exprimer leur position. Cela a eu pour conséquence d’importants remous sur le marché, et des gens se sont mis à vendre en masse en pensant que c’était le moment où la Corée du Sud allait dire non aux cryptomonnaies.

Une décision prise au dépourvu des investisseurs

Tout semble indiquer que cette manœuvre a été effectuée dans l’optique de provoquer un FUD sanglant ( une grosse baisse de marché) afin de permettre à des insiders, au sein du gouvernement sud-coréen, de spéculer à leur avantage. Une pratique immorale  au détriment des investisseurs qui n’ont pas vu cela venir, et qui ont décidé de vendre leurs bitcoins sous l’impulsion. Ce sont ainsi de nombreuses personnes qui ont perdu de l’argent suite à cette démarche du gouvernement y compris des citoyens Sud-Coréens.

Si rien n’interdit à un gouvernement de faire de telles démarches, Ha Tae Keung situe le problème sur le plan éthique. En effet, une poignée de gens ont pu faire l’acquisition de Bitcoins à bas prix, sans prendre en compte des dommages que cela allait causer aux Sud-Coréens qui ont investi leur argent dans ces valeurs. Ha Tae Keung a affirmé qu’il était préférable pour le gouvernement d’indiquer directement leurs décisions dans le futur, au lieu de causer volontairement des fluctuations de marché comme cela. Il faut cependant noter que cette décision a affecté les cryptomonnaies sur le long terme, et cela peut ouvrir de nouvelles voies à celles-ci.

Suite à cette manipulation du marché, une vague( série ou multitude ou kyrielle)  de mauvaises nouvelles sont apparues conservant une vague de peur sur le marché.

Cependant, selon notre humble avis qui n’engage que nous, le plus grand problème  (danger)du FUD, n’est pas que le marché soit manipulé

Que ce soit les whales, les groupes de pump and dumps sur télégramme et même les gouvernements.

Le plus grand problème qui pourrait faire perdurer ce FUD serait que les experts prévoient une chute massive du bitcoin en 2018.

Attention Julian Hosp n’a pas prédit encore la chute du Market cap, mais juste du Bitcoin……pour le moment.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close