La Banque d’Angleterre pourrait sortir sa propre monnaie numérique en 2018

La Banque d’Angleterre pourrait sortir sa propre monnaie numérique en 2018

Visiblement, le succès du Bitcoin de ces derniers temps a inspiré plus d’un. Selon un journal local, la Banque d’Angleterre pourrait avoir sa propre monnaie numérique de même style que le Bitcoin cette année. Elle a déjà mis en place depuis 2015 une unité de recherche pour trouver un moyen de lier une crypto-monnaie nationale au Sterling et on dirait bien que le projet suit son bonhomme de chemin.

La Banque d’Angleterre pourrait avoir sa propre monnaie digitale en 2018

La Venezuela a déjà sa Petro . La Russie aura peut être sa Cryptoruble. Maintenant, on se demande si l’Angleterra sortira à son tour un « Britcoin » ou un « Ukoin ». Selon le rédacteur en Chef du journal « Telegraph », la réponse et oui. En effet, « le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney,  aurait évoqué lors d’une rencontre avec le comité parlementaire de la finance peu de temps avant Noël qu’il avait déjà eu des discussions avec d’autres banques centrales sur l’introduction d’une monnaie numérique », rapporte le journaliste.

Un homme fort de la finance qui croit au Bitcoin

Le gouverneur Carney, âgé de 52 ans, est le premier non-Britannique à avoir ce poste à la Banque d’Angleterre. Ancien gouverneur de la Banque du Canada, il avait passé plus d’une décennie chez Goldman Sachs. Il y a quelques jours, Carney a confirmé que le Bitcoin est vraiment intéressant, surtout sa technologie de distribution décentralisée. Peu inquiet quant à la distribution de la monnaie numérique au grand public, le patron de la Banque d’Angleterre affirme que cette technologie pourrait avoir un effet bénéfique sur la stabilité financière du pays, pas le contraire. Cela dit, il affirme que même s’ils sont très actifs dans ce projet, ils restent disciplinés. « Si nous allons introduire quelque chose de nouveau au cœur même du système, ce sera quelque chose montrant un haut niveau de qualité », rassure-t-il.

Projet en cours

Présageant probablement le scoop du Telegraph, il finit ses commentaires en disant que « ce que je déclare à ce sujet aujourd’hui sera désuet d’ici six mois parce que les choses avancent très rapidement ». Effectivement, le journal anglais commence son article avec cette introduction : « La Banque d’Angleterre pourra donner un feu vert à sa propre monnaie digitale en début de l’année 2018… ».

Avec les rencontres qui continuent à se multiplier en début de l’année, il a confirmé qu’il avait participé à des discussions avec les principales banques centrales sur l’introduction d’une monnaie digitale émise par la banque centrale. Et l’été dernier, la Banque d’Angleterre a déjà utilisé la technologie de Blockchain comme un test pour voir si elle peut être utilisée comme moyen de règlement entre banques centrales. Et cela a bien marché. « La technologie fondamentale est vraiment très intéressante. Nous l’utilisons à la Banque d’Angleterre » aurait-il expliqué au comité parlementaire de la finance.

Au printemps de l’année dernière, la Banque d’Angleterre a demandé au Dr. George Danezis de l’University College London d’élaborer pour elle une crypto-monnaie étatique. Résultat, on a vu la naissance de la RS Coin qui avait l’air d’être très efficace pour le système bancaire. Les banques centrales pourraient facilement contrôler la distribution monétaire à tout moment. Elles pourraient donc bien évidemment déterminer le volume d’argent en circulation.

Même si selon son gouverneur, l’éventuelle crypto-monnaie de la Banque d’Angleterre serait utilisée uniquement entre les banques centrales, le journal Telegraph rapporte qu’une unité de recherche mise en place par la banque est en train d’étudier la possible introduction d’une monnaie digitale liée au Livre Sterling. Cela dit, il est difficile de croire que les banques primaires traditionnelles vont accepter cette nouvelle monnaie, sachant que cela revient à signer leur arrêt de mort. En effet, il leur serait difficile de survivre à un monde où les importantes transactions comme l’achat d’une maison s’effectuent en un claquement de doigts grâce à la technologie de transactions digitales.

Alors, l’ Angleterre aura-t-elle son propre Bitcoin cette année ? Wait and see…

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close