La tension entre Nano et BitGRail augmente, aucun remboursement n’est encore prévu

La tension entre Nano et BitGRail augmente, aucun remboursement n’est encore prévu

La criminalité est un fait existant depuis la nuit des temps. Avec l’évolution du monde, elle a également adopté de nouvelles formes. De nos jours, la cybercriminalité est devenue plus courante. Les crypto-monnaies sont un phénomène grandissant qui au fil de l’évolution de son Market Cap attire l’attention du crime organisé. Le fait le plus récent est le vol de 17 millions de Nano (XRB) sur la plateforme italienne BitGrail.

BitGrail, la suspicion grandit

La plateforme italienne a été récemment victime d’un piratage au cours duquel plus 17 millions de Nano XRB ont été dérobés par le biais d’une transaction non autorisée. Vendu à 12 USD, le Nano perdu a été évaluée à plus de 180 millions de dollars. Nano, anciennement Raiblocks, est l’une des crypto-monnaies ayant connu un franc succès durant l’année 2017. Vendu à 0,20 USD le XRB au début du mois de décembre, en seulement l’espace d’un mois son cours a explosé jusqu’à  35 USD, soit plus de 17 500 % de gain enregistré.

BitGrail est l’une des plateformes d’échange ayant accepté de prendre en charge le Nano (XRB). Outre Nano, BitGrail prend également en charge d’autres crypto-devises, mais dont le volume est extrêmement bas. N’étant qu’une petite Plateforme d’échange comparée aux autres grands noms, en acceptant Nano, il se retrouva en charge de plus d’une centaine de millions d’USD d’actifs.

Selon plusieurs hypothèse, la tentation aurait été trop grande pour l’opérateur qu’il n’a pas pu s’empêcher de prendre l’argent et de déclarer l’insolvabilité. Toutefois, à ce stade, le doute subsiste encore sur la cause de cet incident.

nano_cryptocurrency

À qui sera attribuée la faute ?

Pour le moment aucune information n’est encore certaine, mais l’enquête est en cours. Sur les forums et les réseaux sociaux, notamment Twitter chacun émet ses points de vue sur le sujet.

L’équipe de Nano et de Francesco Firano de BitGrail ne sont pas restés muets.

Après le soi-disant piratage de BitGrail, le propriétaire Francesco Firano a appuyé le fait que des « transactions non autorisées » seraient la cause de cette perte et que le problème viendrait du système de Nano.

Informé du Piratage le 8 février 2018, de son côté les développeurs de Nano ont fait part d’un communiqué selon lequel ils ont des raisons suffisantes de supposer que Francesco Firano avait envisagé la déclaration d’insolvabilité bien avant l’évènement et aurait induit en erreur la communauté et Nano. D’autant plus que les transactions concernant Nano sur la plateforme ont été suspendues bien avant le Hack.

Lors d’un échange avec Nano, Firano aurait suggéré un fork. Tout comme d’autres crypto-monnaies avant lui, il serait judicieux pour Nano de procéder à un hard fork pour recouvrir les Nano perdus.

Cependant, Nano a rejeté entièrement cette proposition. Le problème ne venant pas d’eux, ils n’ont surtout pas l’intention de faire cela.

Contrairement à la Plateforme Coincheck qui avait perdu plus de 400 millions de dollars de NEM en janvier et qui avait remboursé ses clients avec des fonds de la société, BitGrail n’envisage toujours pas le remboursement.

Il sera impossible de remboursé les Nano (XRB) perdu

L’équipe de BitGrail a mis à jour son site et a déclaré qu’ils ont déjà déposé une plainte auprès des autorités compétentes en signalant les informations sur le piratage et les sources de ce dernier qui n’est en aucun cas dû à leur logiciel. BitGrail a également déposé une plainte contre l’équipe Nano pour diffamation.

Lors d’une interview, en réponse aux nombreuses accusations qui porte sur lui, Francesco Firano alias « the Bomber » a affirmé qu’ils n’ont rien à cacher et qu’ils mettaient tout en œuvre pour régler le problème. Les accusations portées à son égard étaient infondées

The Bomber a également partagé un extrait de ses échanges avec l’équipe de Nano, montrant sa bonne volonté, notamment le message où il a demandé à Nano de procéder à un fork :

« The Bomber : Une solution probable est que je vous confie BitGrail y compris tous ses BD et portefeuilles et que vous procédez à dédoublement de la transaction afin de rembourser les utilisateurs. »

Selon lui, il serait impossible pour BitGrail de remboursé les Nano volés sans la coopération de l’équipe de Nano.

Alors que le Bitcoin vient de dépasser les 9300 USD à l’heure actuelle les discussions sont encore ouvertes et rien n’est encore décidé. La valeur du Nano continue sa chute et est maintenant estimé à 9,00 USD sur Coinmarketcap.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close