Le Projet mondial le plus démentiel de la Blockchain implanté entre Google et Tesla

Le Projet mondial le plus démentiel de la Blockchain implanté entre Google et Tesla

Tahoe Reno, plus grand complexe industriel du monde situé dans le Nevada (Etats-Unis), va accueillir Blockchains LLC.

Que le complexe s’enrichisse d’un nouvel occupant n’a rien d’exceptionnel, mais ce sont les secteurs d’activité de cette société et la superficie du domaine acquis qui laissent pantois.

Blockchains LLC – est une SARL très récente, immatriculé le 16 mai 2017. Le site du service d’enregistrement du Nevada ne donne aucun détail quant à ses managers. Néanmoins, le registre mentionne l’affiliation de Blockchains LLC à diverses autres sociétés sous le contrôle de David Bernes, Avocat.

Que le Nevada ait été choisi pour une expérimentation de la Blockchain est sommes toutes logique puisque c’est un Etat acquis à la cause des registres distribués. Le gouverneur du Nevada, Brian Sandoval, a d’ailleurs approuvé le projet de loi du Sénat 398, qui consacre une exemption d’impôt pour les transactions basées sur les blockchains.

Un projet grandiose

Malgré sa jeunesse, Blockchains LLC semble avoir de très grands projets et des d’énormes moyens. Elle a acquis en début de semaine dernière 335 km² de terres, payées comptant a précisé Lance Gilman, promoteur du complexe Tahoe Reno. Gilman a refusé néanmoins de divulguer au nom d’une clause de confidentialité le montant exacte de la transaction tout en ajoutant avoir conclu en 2018 au total, 370 km² de vente de terres, pour un total de 175 millions de dollars.

Très loquace, le promoteur Gilman va nier d’abord l’implication de Berns dans la transaction avant de reconnaître qu’il était de la partie.

Les ambitions de la société sont si grandes qu’elle ne nourrit aucun complexe d’infériorité vis-à-vis des grands noms de la tech qu’elle rejoindra bientôt à Tahoe Reno… Sur son site, elle s’est réjoui de rejoindre des noms tels que Google, Switch et Gigafactory, l’usine de Tesla où sont produites les batteries au lithium ionisé.

Mais à titre comparatif, Google, c’est 6 km2 et l’usine de Tesla c’est 1 km².

Que pourrait bien faire alors Blockchains LLC de 60% du complexe industriel Tahoe Reno?

nevada_blockchain

Une mystérieuse citée cybernétique

La société sur son site se présente comme étant une tête de proue des registres distribués et se place en acteur incontournable dans le monde de la Blockchain,

Leurs projets actuels se concentrerait sur le développement de logiciels d’applications distribuées (Dapps) pour la Blockchain Ethereum, et des solutions d’identité de confiance. Blockchains LLC servirait de ‘’promoteur et de plate-forme pour la prochaine génération de technologies qui chambouleraient, modifieraient la façon dont les individus et les entreprises traitent et interagissent entre eux dans le monde entier’’.

Le bémol est que nul ne leur reconnaît une telle influence dans l’univers de la Blockchain.

Alors la toile se lance déjà dans de folles spéculations dont la plus persistante est l’implantation d’une ferme de minage de crypto-monnaies, qui serait de par sa superficie la plus grande du monde. Beaucoup se sont étonnés alors de ce qu’une société se réclamant du label Ethereum puisse avoir un tel projet gargantuesque alors même qu’on annonce pour bientôt le passage de l’Etherum à une rémunération de type POS (Preuve du cumul) des mineurs.

Ces rumeurs ont poussé Mr David Berns à se fendre d’un communiqué sur le site ETHNews qu’il a déclaré au passage appartenir à Blockchains LLC – faisant état de son amertume face à ces rumeurs calomnieuses.

Pour Lance Gilman, le promoteur du complexe industriel, se confiant au “Nevada News Makers” le site choisi par Blockchains LLC n’est pas anodin. « C’est une propriété bougrement étendue culminant à 1300 m, je crois qu’ils envisagent un produit qui pourra démontrer toutes les capacités technologiques de la Blockchain.  »

Gilman croit savoir que le projet serait l’érection d’une citée marchande à la blockchain où se côtoieraient 1000 maisons, des résidences universitaires et des points de vente – tous alimentés par les registres attribués. La cerise sur le gâteau serait une autoroute importante donnant accès à des produits et services allant de l’hébergement aux arrêts de camions, en passant par les restaurants. « Une communauté cybernétique complètement basée sur la technologie de la blockchain », conclut-il.

Si la construction d’un campus sur le site est bien confirmée par Blockchains LLC, elle ne laisse rien filtrer sur ce qu’il sera fait de la surface restante.

Interrogé sur les projets auxquels travaille l’entreprise, David Berns a refusé de donner des détails. « Je peux dire qu’ils sont basés sur Ethereum », avance-t-il avant de poursuivre : « Nous montrerons comment la technologie Blockchain peut systématiquement améliorer les affaires et l’industrie sans compromettre les droits des consommateurs ou la propriété de l’information. »

Dans un mail du 24 janvier, la directrice marketing Elaina Duffy de Blockchains LLC assure que la compagnie très prochainement, d’ici le deuxième trimestre 2018 va clarifier ses intentions, et quitterait son mode furtif.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close