Louisiane, la paroisse Lafayette entend considérer le développement d’une ICO et d’une crypto-monnaie municipale

Louisiane, la paroisse Lafayette entend considérer le développement d’une ICO et d’une crypto-monnaie municipale

Un peu partout dans le monde, les crypto-monnaies font parler d’eux, en Asie, en Europe, mais aussi aux États-Unis. Avec les nombreux avantages qu’elles présentent, nombreux sont les pays souhaitant lancer leur propre monnaie cryptographique.

ICO et crypto-monnaie, une lueur d’espoir

En Louisiane, l’Acadania Advocate a reporté les nouvelles perspectives de la paroisse Lafayette. Joel Robideaux, le président-maire de la paroisse Lafayette a proposé au gouvernement paroissien de mettre en place leur propre monnaie cryptographique et de lancer une ICO.

Au centre Heymann, durant son discours annuel, Joel Robideaux a présenté la Paroisse Lafayette comme étant un hub technologique qui serait susceptible de bénéficier du développement de sa propre crypto-monnaie dans le but de susciter l’intérêt des investisseurs.

Louisiane Lafayette crypto ico

Avec un fonds général essentiellement effacé, cela pourrait aider grandement Lafayette en termes de budget. Cela permettra aussi une diversification de l’économie locale et une nette amélioration des services étatiques. Le Président-Maire Joel Robideaux a déclaré dans son discours que la crypto-monnaie est une révolution qui est sur le point de chambouler le système actuel.

« Ce n’est pas juste une communauté qui prône un libéralisme mondial radical souhaitant opérer avec des crypto-devises non réglementées, anonymes et sécurisées. C’est reconnaître que les acteurs mondiaux tels que les entités financières et les systèmes de paiement seront bouleversés à jamais, que l’État, le domaine de la santé et tout le secteur industriel subiront une révolution »

Selon les rapports médiatiques, l’ICO permettrait de mettre en place un laboratoire vivant de développeurs et chercheurs de la blockchain. Toutefois, Joel Robideaux n’a pas donné d’explication précise sur comment une telle infrastructure pourrait susciter l’intérêt des investisseurs ou sur le contenu de cette dernière. Selon Robideaux, développer sa propre crypto-monnaies signifierait développer des solutions pour combler les lacunes du gouvernement, et bien plus encore, développer d’autres sources de financement pour les infrastructures publiques.

Louisiane Lafayette ico crypy cryptomonnaie

La Louisiane n’est pas le seul pays

Un peu plus tôt dans l’année, en Californie, la ville de Berkeley avait souhaité organiser une ICO afin d’être moins dépendant des rétributions de l’État. Après la signature de la nouvelle réforme fiscale, par le Président Donald Trump, cela est devenu quasi impossible pour les entrepreneurs de bâtir des habitations abordables. Donc l’ICO a un objectif déjà prédéfini l’obtention d’une autre source de financement pour la création de logements et la mise en place d’une monnaie cryptographique. Pour concevoir la stratégie de la future ICO, un comité a été mis en place par le laboratoire Blockchain UC Berkeley et l’entreprise Neighborly.

Également en début d’année, le Venezuela a concrétisé son projet de lancement de sa propre crypto-monnaie. Longtemps sanctionné, par les États-Unis, le Président Nicolás Maduro a eu l’idée de lancer Petro, une crypto-monnaie basée sur le pétrole. L’objectif principal est donc de contourner les sanctions américaines. La première prévente du Petro a fait l’effet d’une bombe, en seulement une journée, les Petros vendus ont été estimés à plus 730 millions de dollars.

Aux quatre coins du globe, des projets similaires font peu à peu surface, de plus en plus de pays s’intéressent aux crypto-monnaies et à la technologie qui en est sa source.

Partages 0
Share
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
Close