Près de 50 % des entreprises britanniques disposent des monnaies cryptographiques

Près de 50 % des entreprises britanniques disposent des monnaies cryptographiques

Récemment sept grandes sociétés de crypto-monnaie opérant au Royaume-Uni ont annoncé officiellement la création d’un organisme commercial indépendant prenant en charge le développement des normes d’autorégulation de la monnaie cryptographique pour l’industrie.

Une situation qui laisse penser que les stocks de crypto-monnaies détenus par la plupart des grandes entreprises britanniques ne leurs servent pas seulement qu’à se défendre contre les attaques de logiciel d’extorsion. D’ailleurs, un nouveau sondage effectué auprès des responsables informatiques de certaines entreprises a révélé que leurs stocks de monnaies numériques étaient conservés pour de nombreuses raisons.

Les investissements des entreprises britanniques en crypto-monnaie

Selon une étude menée par le développeur de Citrix, près de 50 % de grandes entreprises britanniques possèdent des stocks de monnaies cryptographiques. L’étude en question consistait généralement à interroger environ 750 décideurs informatiques travaillant dans des sociétés britanniques disposant d’au moins 250 employés. Le résultat des enquêtes a ainsi montré que chaque entreprise détient en moyenne 24 Bitcoins.

british_companies_cryptocurrency

Et parmi toutes ces entreprises, seuls 7 % se limitent au Bitcoin, les 93 % restant disposent d’un portefeuille contenant des monnaies cryptographiques différentes. En outre, le sondage a également indiqué que 57 % des titulaires de Bitcoin ont échangé une partie de leur stock durant les hausses du cours de cette devise en décembre 2017 et que 38 % d’entre eux comptent en vendre dans les prochains jours.

Apparemment, certaines sociétés britanniques utiliseraient la crypto-monnaie pour payer leurs fournisseurs et pour rémunérer leurs employés. D’autres adoptent des plans supplémentaires en utilisant cette monnaie avec des contrats intelligents et d’autres technologies blockchain.

Le problème d’insécurité constitue toujours un inconvénient sur le secteur

Près de 64 % des quelques entreprises sélectionnées par l’équipe de Citrix pour son enquête ont affirmé que l’augmentation en valeur de la crypto-monnaie au fil du temps pousse les hackers à cibler leurs stocks. D’ailleurs, 31 % d’entre eux pensent même qu’un stock important de monnaie cryptographique dans une firme pourrait la placer dans la liste des principales cibles des cybercriminels.

Or, le résultat des enquêtes a montré que seuls 5 % des sociétés disposant d’un stock de crypto-monnaie ont pris de mesure de sécurité pour protéger leurs réserves. Et parmi ces dernières, seuls 52 % ont adopté des procédures de sauvegarde spécifiques.

À noter que les mesures de sécurité les plus utilisées répertoriées par les chercheurs sont le stockage hors ligne, la migration vers de nombreux portefeuilles, le contrôle multiple et l’utilisation d’un ordinateur dédié.

cryptocurrency_security

Les entreprises britanniques ont trouvé la solution pour surmonter les contraintes de l’incertitude

La principale contrainte que les hommes d’affaires et surtout les entreprises craignent sur leur secteur d’activité est l’incertitude. Une condition qui conduit souvent à un ralentissement des investissements, notamment dans les monnaies cryptographiques.

Il est important de savoir que presque toutes les entreprises prennent des décisions sur des données concrètes et des plans bien étudiés afin de minimiser les risques de faillites. Ce qui n’est pas le cas pour la crypto-monnaie qui présente une volatilité considérable et un taux d’insécurité assez élevé.

Cependant, un expert en crypto-monnaie a proposé une solution en suggérant aux entreprises britanniques de lancer leurs propres ICOs. Peut-être une des raisons qui ont poussé ces entreprises à garder des stocks de cette devise numérique.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close