Profilage des utilisateurs de cryptomonnaies

Profilage des utilisateurs de cryptomonnaies

L’utilisation de masse d’un produit entraîne un melting-pot racial, linguistique et lexicologique, comportemental et réactionnel.

Avec un nombre estimé entre 22 et 23 millions de blockchain wallets, la  pénétration des crypto-monnaies mondiale s’intensifie. Cela ne signifie pas qu’il y a 22 millions d’utilisateur de crypto-monnaies, car un utilisateur peut avoir plusiuers portefeuille.

Toutefois, le très grand écosystème s’étant développé autour des crypto-monnaies notamment sur les réseaux sociaux a focalisé nombre d’attentions. Les politiques de certains pays voire certains réseaux sociaux à défaut d’étudier les profils des utilisateurs préfèrent mettre fin à titre préventif au développement des communautés d’utilisateurs de crypto-monnaies.

crypto_ecosystem

Des études de la question des crypto-utilisateurs

Il existe peu d’études sur les types de crypto-utilisateurs et basées sur des études statistiques. La plupart des publications traitant du sujet partent d’analyse empirique et de la perception personnelle de leurs auteurs.

Au nombre de ces rares publications figure celle toute récente d’Alexander Borodich, fondateur de la crypto-monnaie Universa.io. C’est d’ailleurs cette qualité qui l’a porté au contact véritablement d’individus ayant contribué diversement à son projet.

Le panel d’individus scrutés, Borodich l’a trouvé sur le réseau social le plus populaire de Russie, Telegram.  L’intérêt des utilisateurs de Telegram pour les cryptomonnaies.

Alexander Borodich de son expérience rapporte avoir identifié 6 profils psychologiques de crypto-utilisateurs. Ces profils tiennent compte des propos, de la réactivité, et autres comportements pouvant transparaître dans les écrits.

1  L’alarmiste

Les utilisateurs de ce genre comme des utilisateurs de cryptomonnaies très actifs, s’engageant corps et âme pour tout projet  de crypto mais se désolidarisant tout aussi vite dès les premiers couacs. Ils sont entrainants, mais n’aiment pas les surprises, ils aiment que les choses ne dévient pas des sentiers préétablis. Ils préfèrent garder leurs jetons plutôt que de s’en séparer.

Leur lexique: Je vous aime tous. HODL. Je crois vraiment dans ce projet.

Ils peuvent devenir très nerveux, voire grossiers: je veux me faire rembourser mes cryptomonnaies! Je te déteste! Rends mon argent! C’est une arnaque! Courez, imbéciles! Une fraude! J’aurais dû écouter ma mère!

2  L’homme de “réseaux”

C’est le crypto-utilisateur qui “sait” tout et prétend avoir ses entrées  dans tous les cercles de pouvoirs: tribunaux, CIA voire palais présidentiels. Leur lexique compte des phrases telles que: vous aurez de très gros ennuis, je l’ai signalé déjà à la SEC (Commission américaine des marchés). Le FBI vous surveille déjà, commencer à faire vos prières.

3  Le croyant

C’est la catégorie comptant le plus gros contingent de crypto-utilisateurs. Ils sont dans tous les salons de discussions de Telegram en rapport avec les cryptomonnaies. Ce sont essentiellement des passionnés de cryptomonnaies,  des analystes qui lisent presque tous vos messages et surveillent chaque référence aux cryptomonnaies dans les médias.

Ils investissent leur propre argent pour le gain, mais aussi parce qu’ils croient au projet et à l’équipe. C’est l’auditoire principal de chaque projet, ils soutiennent et haranguent l’équipe. Ils sont les adeptes les plus fidèles du produit et ceux qui font preuve de compréhension et de patience au cours du développement. Ils font preuve également de recul devant les problèmes et partagent les solutions et idées avec les autres.

4   Le revendeur

Ce type d’utilisateur est le trader par excellence, mû par l’appât du gain. Il investit généralement à bas coût et attends de revendre quand les cours montent.

Il participe aux projets essentiellement pour constituer un capital qu’il espère pouvoir négocier au prix fort. Il ne s’embarrasse pas des détails, caractéristiques et autres informations du projet. Ce type d’utilisateur ne lit presque jamais le livre blanc d’une cryptomonnaie.

Son lexique: Allez, les gars, dépêchez-vous! Il me tarde de voir le cours monté.

5  Celui toujours banni

C’est l’utilisateur qui enquiquine tout le monde et qui finit par être banni des salons de discussions. Il crée généralement un nouveau compte et retombe dans les mêmes travers. Vindicatif, il assimile sa participation financière dans un projet au droit de pouvoir tout se permettre.

Il a au bout des lèvres des phrases telles que: Pourquoi ai-je été encore banni? J’ai investi autant d’argent et j’ai été blacklisté, pourquoi?

6   Le sarcastique troll

C’est l’utilisateur qui se connecte une fois par mois et pose toujours les mêmes questions: « Alors, comment ça avance? Le projet est-il enterré?» Il disparaît à nouveau et revient habituellement un mois plus tard avec les mêmes questions et blagues. Il ne croit pas vraiment en ce qui se fait, mais tient à ne pas rester sur la touche et certainement pour pouvoir s’enorgueillir de faire partir d’un projet de telle envergure.

Il existe divers angles de perceptions quand il s’agit d’établir les portraits robots des utilisateurs ou consommateurs d’un produit. Nous avons ainsi rendu compte du filtre d’analyse d’un acteur de la Blockchain. Entre autres grilles d’analyses pouvant faire l’objet de prochaines publications, la sécurité, la contribution des pays par contingents de contributeurs…etc.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close