La SEC a mis en place une fausse ICO pour montrer à quel point il est facile de se faire escroquer

La SEC a mis en place une fausse ICO pour montrer à quel point il est facile de se faire escroquer

La Securities and Exchange Commission des États-Unis est en charge de la protection des investisseurs contre les fraudes potentielles du marché. Avec l’apparition des crypto-monnaies, une nouvelle forme de récolte de fonds a vu le jour, les ICO. Avec de belles promesses, souvent les investisseurs tentent le coup et se font souvent arnaquer. La SEC a longtemps prévenu les investisseurs des risques des ICO. Et pour montrer à quel point il est facile de se faire arnaquer, la SEC a mis en œuvre une fausse ICO.

HoweyCoins, le programme instructif de la SEC

HoweyCoins est une crypto-monnaie inventée de toute pièce par la SEC afin d’instruire les investisseurs sur les traquenards que certaines entreprises mettent en œuvre.

HoweyCoins a été annoncé comme étant la monnaie cryptographique émise par La Sécurities and Exchange Commission. Lors de son lancement, elle a été annoncée comme une opportunité en or, « Ne ratez pas cette occasion exclusive de contribuer à HoweyCoins travel Network maintenant ».

Dans son livre blanc de 8 pages, HoweyCoins se présente comme un précurseur de la révolution numérique dans le secteur du Voyage et la référence en la matière.

« Les voyages coûtent cher, mais nous sommes à l’aube d’une révolution qui va démocratiser les voyages et les loisirs pour tout le monde. Internet a été la première partie de la révolution, l’autre partie est la technologie Blockchain et les crypto-monnaies ».

Ajouté à cela, pour paraître plus convaincant, le site contient des recommandations de personnes célèbres, des photos de destinations luxueuses. HoweyCoins serait intéressant si l’on souhaite investir dans le long terme.

« Nous prévoyons aussi une croissance minimale de 7 à 15 % annuel, rendant HoweyCoins attrayant pour les investissements à long terme ».

Le site Howeycoin.com montre que la vente pre-ICO est en direct avec un bonus de 15% qui se termine bientôt. Avec ses différentes promesses et un site bien conçu, difficile de se douter que c’est une fausse ICO. Lorsque l’investisseur aura finalement décidé d’appuyer sur « Achetez des coin maintenant ! », il sera redirigé vers le site investor.gov, le site de la SEC. Sur le site, la SEC met en garde contre les ICO frauduleuses en montrant les signes qui mettront la puce à l’oreille et en offrants des conseils pratiques.

ICO, l’une des plus grandes menaces

Bien qu’il y ait énormément de projets prometteurs, le nombre de SCAM est aussi important. Jay Clayton, le président de la SEC, a déclaré que la SEC soutenait l’innovation, mais qu’elle encourage aussi les investisseurs à ‘instruire et à comprendre comment les offres frauduleuses se présentent. Il a déclaré que :

« La Technologie Blockchain peut ajouter de l’efficacité au processus de levée de fonds, mais les émetteurs et les promoteurs doivent s’assurer qu’ils sont en conformité avec les lois sur les valeurs mobilières. J’incite les investisseurs à faire preuve de diligence et à poser des questions ».

Plutôt dans la semaine, lors d’une audience sur la surveillance de la SEC, Steve Peikin le co-directeur Le conseiller en chef du Bureau de l’éducation et de la sensibilisation des investisseurs de la SEC, Owen Donley a déclaré que la situation démontre à quel point il est aisé de mettre en place une arnaque.de l’application a déclaré aux membres du Congrès que les ICO font désormais partie des plus grandes menaces pour les investisseurs.

Depuis le début de l’année 2018, la SEC a traité de nombreux cas, nous pouvons citer le cas de l’Arise Bank et celui de Centra. En avril dernier, l’un des fondateurs de Centra Sohrab « Sam » Sharma a été arrêté lorsqu’il s’apprêtait à prendre l’avion. Selon la SEC, l’ICO mis en place n’a pas été enregistré auprès de l’agence et est allé à l’encontre de plusieurs règles.

Dans cette affaire, les investisseurs pourront tirer la leçon qu’on ne peut pas avoir confiance aux stars ni aux plateformes d’échange, car Centra (CTR) été promu par la plateforme Binance elle-même, et a eu le soutien de Floyd Mayweather, l’ancien champion du monde de boxe, et du célèbre DJ Khaled.

Avant de se lancer dans un investissement, il faudra bien s’informer au préalable et être réaliste. Selon la SEC, il faut toujours se méfier des offres qui sont trop belles pour être vrai.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close