Le Zimbabwe interdit aux banques de traiter les transactions en crypto-monnaies

Le Zimbabwe interdit aux banques de traiter les transactions en crypto-monnaies

Le Bitcoin et les crypto-monnaies ne sont pas seulement célèbres en Asie ou Europe, mais aussi en Afrique. La question de légalité du Bitcoin sur le plan international et sur le plan national est encore floue pour certains pays. Jugées souvent illégales, elles ont été interdites dans certains pays comme le maroc par exemple. Au Zimbabwe, elles ont été jugées illégales depuis novembres par la Banque Centrale du pays, toutefois aucune interdiction n’a encore été prononcée. Cependant, l’information vient de tomber le Zimbabwe interdit aux institutions financières d’offrir des services en rapport avec les crypto-monnaies.

La banque centrale du Zimbabwe opposée aux crypto-monnaies

Au Zimbabwe comme dans le monde, les crypto-monnaies et surtout le Bitcoin font de nombreux enthousiastes. Après l’explosion de prix du mois de décembre, cet engouement pour le Bitcoin a encore augmenté, les investisseurs veulent avoir une part du gâteau. En plus d’être un investissement, les crypto-monnaies permettent aux Zimbabwéens de réaliser des transactions internationales. Toutefois, une circulaire vient d’être publiée, demandant aux banques et autres institutions financières d’arrêter toute interaction avec les crypto-monnaies dans un délai de 60 jours.

reddit_ban_payment_via_bitcoin

Les banques et les institutions financières avaient proposé des services de crypto-monnaies, mais ce n’était pas pour autant que c’était légal et qu’ils étaient autorisés. John Mangudya, le gouverneur de la Reserve Bank of Zimbabwe s’est exprimé en disant que la RBZ n’avait jamais donné l’autorisation de vendre des monnaies cryptographiques ; les investisseurs et n’étaient pas dans les normes légal.

John Mangudya a déclaré que « La nature des transactions en monnaie cryptographique fait que c’est une monnaie de choix pour les blanchisseurs d’argents et les criminels en tout genre ».

Les Zimbabwéens et les crypto-monnaies

Dans cette nation d’Afrique australe, les crypto-monnaies sont une porte d’accès pour réaliser les transactions internationales. La valeur de la monnaie nationale du Zimbabwe perd de sa valeur presque quotidiennement, donc le Bitcoin et les autres crypto-monnaies sont en quelque sorte plus sûrs. Pour ceux qui vendent du Bitcoin, en rapport avec la dévaluation de leur monnaie, le Bitcoin offre une protection rare.

Le Bitcoin est une alternative au dollar, qui est difficilement trouvable dans ce pays. Pour pouvoir s’en procurer, il n’y a pas d’autres moyens que le marché noir. De plus tous les citoyens n’ont pas d’accès aux système bancaire.

Zimbabwe banque cryptomonnaie

Face à cette décision, les principales plateformes d’échange du pays Golix et Styx24.com n’ont pas encore émis de commentaire face à la décision de la banque centrale.

Selon un initié de l’industrie qui suit de près les crypto-monnaies au Zimbabwe, cette interdiction de la banque centrale n’affectera que les plateformes d’échange et non pas les transactions entre particuliers.

Les crypto-monnaies étant des protocoles internet se basant sur des réseaux blockchains décentralisés, il serait impossible de les bannir complètement. En Chine une interdiction a également été prononcée par la banque centrale de l’État. Toutefois, les transactions continuent encore de se faire.

La ZICT ou Division des technologies de l’information et de la communication du Zimbabwe et d’autres experts informatiques ont de leurs côtés demandés à la banque centrale de régulariser les crypto-monnaies au lieu de les interdire.

Partages 0
Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close